D’où vient la réflexologie ? Découvrez son passé historique…

La réflexologie est une médecine douce pratiquée depuis des siècles. Des traces de cette pratique ont été retrouvées sur tous les continents. En Orient, elle est reconnue comme l’une des médecines dites traditionnelles. Les points réflexes, similaires à ceux d’acupuncture, sont alors stimulés avec des aiguilles, des bâtons ou encore de la chaleur. En Occident, on stimule les zones réflexes avec des huiles essentielles, du talc ou simplement avec les doigts. Exception pour la méthode Sonia Fischmann qui utilise également des techniques instrumentales douces et non invasives.

En ÉGYPTE, 2330 av JC

Les premières traces de l’exercice de la réflexologie ont été retrouvées en Égypte. Elles remonteraient à, au moins, 4000 ans ! Une fresque fut découverte dans la nécropole de Saqqarah, sur le tombeau d’Ankhmahor, le plus haut dignitaire après le Roi. Cette fresque subsista sous le nom de « Tombe du médecin ». Comme vous pouvez l’observer, elle illustre deux personnages semblant exercer une forme de réflexologie plantaire et palmaire sur deux patients. D’après l’Institut du Papyrus du Caire, les hiéroglyphes présents sur cette fresque signifient : « Ne me fais pas de mal ». Le praticien répond : « Je ferais en sorte que tu me remercies « .

origines reflexologie

En CHINE, IVème siècle

En Chine, alors que l’acupuncture est une technique de stimulation largement utilisée depuis des siècles, un médecin acupuncteur, découvre que la pression du pouce, en plus des aiguilles, permet d’augmenter la guérison des patients. La stimulation des méridiens favoriserait la « libre circulation de l’énergie ».

La réflexologie, notamment plantaire, présente dans diverses cultures, dans de nombreux pays et depuis de nombreuses générations, commence à intriguer les scientifiques et médecins.

Les premières études scientifiques des réflexes reposent sur des travaux de neurologie menés à la fin du XIXème siècle en Europe. Ivan Pavlov (médecin Russe) s’est inspiré de ces recherches neurologiques pour établir sa théorie des réflexes conditionnés.  Il existerait une relation directe entre un stimulus et une réaction. Pour déclencher une réaction, il faut donc un stimulus. Les impulsions (stimuli) provoquées par la pression sur des zones réflexes du pied, des mains… agissent sur le système nerveux autonome qui contrôle le fonctionnement neurovégétatif des organes, des muscles et des glandes. Ainsi, notre cerveau est capable de nous auto-guérir ! Génial, non ?

pavlov

Ivan Pavlov

William H. Fitzgerald

Aux ÉTATS-UNIS, XXème siècle

C’est avec le Dr William H. Fitzgerald qu’apparait la réflexologie moderne telle qu’on la connait aujourd’hui. Il découvre qu’en appuyant sur des zones réflexes précises du pied et de la main on a une réponse analgésique sur les parties du corps souffrantes. Il appelle son travail « analgésie zonale » et « thérapie des zones ». Quelques années plus tard, la physiothérapeute Eunice Ingham et le Dr Shelby Riley poursuivaient l’étude des zones réflexes. Le Dr Shelby Riley fut le premier à réaliser des diagrammes détaillés des localisations des points réflexes sur les pieds et les mains. En 1930, Eunice Ingham commença ses propres recherches et remarqua que les pieds étaient plus sensibles que les mains. Après un travail rigoureux, elle conçut un schéma des organes du corps superposés sur les pieds et créa la cartographie des zones réflexes des pieds. Celle-ci sert encore de base à l’enseignement et à la pratique de la réflexologie plantaire.

En FRANCE,

Années 1950

Le Dr Paul Nogier, médecin Lyonnais, fait la découverte de la correspondance de l’oreille avec le corps entier, où la colonne vertébrale est entièrement représentée sur une partie de l’oreille. L’auriculothérapie lui est attribuée et est aujourd’hui reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

paul nogie

Paul Nogier

jean bossy

Jean Bossy

Années 1970

Le Professeur Jean Bossy, neurologue, établit un lien entre les points / zones réflexes et le système nerveux. La stimulation des points / zones réflexes déclenche une réponse neurologique du corps. Il impose ses travaux de neurophysiologie, notamment avec son ouvrage : « Bases neurologiques des réflexologies », paru en 1975. La méthode Fischmann est basée en partie sur les théories de réponses neurologiques du Pr Bossy.

Au VIETNAM, années 1980

Le professeur Bùi Quôc Châu, médecin acupuncteur, découvre un nouveau réseau énergétique sur le visage de ses patients. Il obtient des résultats surprenants en ce qui concerne les douleurs et les pathologies communes provoquées par la consommation d’opiacés. Il crée alors le Dien Chan. La réflexologie faciale de la méthode Sonia Fischmann s’en est inspirée.

Le Dien Chan

Sonia Fischmann

De 1995 à ce jour,

Sonia Fischmann, réflexologue expert, s’est inspirée des courants orientaux et occidentaux pour créer ses propres cartographies et fonder sa méthode de réflexologie alliant sensorialité et technicité : la réflexologie combinée. Celle-ci requiert l’utilisation de techniques manuelles et instrumentales douces et sans effraction cutanée. C’est la méthode de réflexologie que je pratique. Je vous invite à venir la découvrir ! 

En EUROPE, 1997 

La réflexologie devient l’une des médecines douces reconnues en Europe comme « médecine non conventionnelle digne d’intérêt » par une résolution du parlement Européen votée le 29 mai 1997 à l’instigation de Paul Lannoye, député belge européen.

En FRANCE, 2015 

Reconnaissance professionnelle du titre de réflexologue, instaurée et inscrite au 

Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Pour conclure, la réflexologie se développe de plus en plus en Europe. Connue pour sa capacité à induire la détente, elle est souvent pratiquée dans les centres de bien-être, de thalassothérapie ou de thermalisme. Progressivement, sa reconnaissance par le milieu médical et paramédical, lui permet de s’intégrer dans les soins : d’aide à la personne, hospitaliers, palliatifs, soins de support, de rééducation et de remise en forme. Les soins de réflexologie ne sont pas encore pris en charge par la Sécurité Sociale, toutefois, de plus en plus de mutuelles vous remboursent jusqu’à 4 séances par an. Renseignez-vous et venez vous offrir un moment de détente. 

Elodie Goutal-Pulou

Votre réflexologue certifiée

Publié le 10 Août 2020